Tous les rendez vous pour les enfants de moins de 6 ans ne seront pas pris en compte.

L’insuline et la perte de poids

Actrice essentielle de l’organisme, l’insuline peut grandement influer sur la prise ou la perte de poids. Son action sur les graisses et le sucre est déterminante et son taux doit donc être surveillé. Mais qu’est-ce que l’insuline exactement, et comment agit-elle sur les graisses ? Découvrez ce qu’il faut savoir sur l’insuline et la perte de poids.

 

L’insuline, qu’est-ce que c’est ?

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas de façon naturelle. Son rôle est crucial pour la santé, car elle permet la circulation du glucose (sucre) et maintient son taux (glycémie) à des valeurs normales. Quand le pancréas ne fabrique plus assez d’insuline, la bonne diffusion du glucose à l’ensemble des cellules n’est ainsi plus possible et cela entraîne une hyperglycémie. Dès lors que la glycémie dépasse le seuil de 1,26 g/l, la personne souffre de diabète.

Mais l’insuline n’a pas seulement un rôle majeur sur le taux et la circulation du sucre dans le sang. Cette hormone naturelle favorise également l’accumulation des graisses. En effet, le sucre présent dans le sang, et que l’insuline ne transporte pas vers les cellules, est destiné à être stocké sous forme de graisses. Ainsi, bien qu’elle régule le taux de sucre dans le sang, l’insuline favorise également la prise de poids.

 

La prise de poids et l’insuline : sortir du cercle vicieux

La prise de poids peut, à terme, entraîner un déséquilibre de l’insuline et augmenter le risque de diabète. La multiplication de cellules adipeuses exige du pancréas la fabrication de plus d’insuline, car ces cellules doivent être alimentées en sucre, tout comme les autres. Mais cette demande supplémentaire d’insuline épuise le pancréas. L’hormone fabriquée est ainsi de moins en moins efficace et l’organisme finit par devenir insulino-résistant.

De plus, si les muscles et le foie sont les organes sont les plus sensibles à l’insuline, une mauvaise alimentation et un manque d’exercice les saturent rapidement en glucides. À ce stade, l’insuline privilégie les cellules graisseuses. C’est ainsi que le surpoids augmente en même temps que la qualité et la quantité d’insuline diminue. Le cercle vicieux est ainsi bien installé et il devient urgent d’en sortir. La solution passe par une révision profonde de son alimentation et de son mode de vie.

 

Perdre du poids en faisant attention à son insuline

Chasser les calories

Contrairement à une idée reçue, il est important de ne pas se focaliser uniquement sur sa consommation de glucides. Toutes les calories doivent faire l’objet d’un suivi général et rigoureux. En les limitant, on limite l’accumulation de graisses et le risque d’une glycémie excessive.

 

Repenser son alimentation

Il est essentiel de limiter sa consommation de glucides raffinés tels que le pain blanc, mais aussi les aliments contenant des sucres ajoutés. Les aliments transformés sont à bannir au même titre que toute nourriture qui serait trop riche en acides gras trans, comme les biscuits et autres crèmes glacées.

Au contraire, on ne peut que conseiller les fruits et les légumes, les yaourts et tous les aliments riches en bonnes graisses, comme les noix ou encore les huiles à base de plantes.

 

Faire du sport

Brûler les calories ne peut se faire sans une activité physique régulière et adaptée. Le sport permet également de réguler la glycémie et est donc un allié hors pair de l’insuline. La sédentarité est l’ennemie de l’insuline, au même titre qu’une alimentation déséquilibrée, qui la dérègle et favorise son rôle de stockeuse de graisses.

 

Consulter son médecin

Bien entendu, tout changement radical de régime alimentaire doit se faire avec l’accord de son médecin ou de son nutritionniste. Il est important d’être suivi afin de mettre en place un programme adapté à sa situation.

 

La prise d’insuline et la perte de poids

Les personnes souffrant de diabète et prenant des doses d’insuline ne doivent surtout pas cesser leur traitement ou décider de sauter des doses. Des manquements dans leur protocole thérapeutique pourraient entraîner de sérieuses conséquences. Elles doivent, au contraire, envisager un mode de vie plus adapté en accord avec leur médecin.

Alliée du corps lui permettant de réguler son taux de glucose, le revers de l’insuline implique une augmentation des graisses. Il est possible d’éviter d’entrer dans ce cercle vicieux en adoptant, le plus tôt possible, un mode de vie plus sain et équilibré. Ainsi, l’insuline n’est pas à considérer comme l’ennemie de la perte de poids mais comme une précieuse amie à surveiller. 

Izold Guegan

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?