Des produits bébés aux substances dangereuses ?

L’ONG WECF (Women in Europe for a Common Future) vient de publier un rapport mettant en avant les dangers de certaines substances chimiques présentant des dangers pour la peau des bébés et des enfants de moins de 3 ans. L’organisation revient sur leurs risques et leur réglementation mais elle recommande une série de mesures pour protéger nos bouts de choux.

341 produits de grande surface, de parapharmacie/pharmacie et de magasin bio ont été testés parmi lesquels 299 présentaient des substances jugées à risque élevée : « bien qu’autorisés par la réglementation, ces ingrédients ne nous semblent pas dotés de toutes les garanties de sécurité pour être incorporés dans un cosmétique pour bébés et jeunes enfants ». Shampooing, lotion, lingette, liniment, crème…tout est passé au crible !

Il en ressort 3 substances : methylisothiazolinone (et Methylchloroisothiazolinone), phénoxyéthanol et 12 parfums (fragrance ou perfume). La première proposition de WECF est d’interdire ces produits pour les jeunes enfants en raison du risque d’allergie et du potentiel risque de perturbation endocrinien. La législation autorise certaines concentrations de ces composés dans les produits pour adultes mais peu d’études ont été réalisées chez les bébés. Il est donc normal de penser qu’une règlementation spécifique soit établie d’autant que la peau des enfants, aussi douce soit elle, n’est pas aussi protectrice que celle de ses parents.

D’autres excipients sont aussi regardés de près et WECF recommande le principe de précaution vu le niveau de publication autour de ces produits : huiles minérales, sulfates, EDTA, composés nanoparticulaires. Il est intéressant de noter que les paraben (famille de conservateur largement médiatisée) font partie de leur liste à risque faible…

En résumé, les produits bébés peuvent contenir ces produits qu’il vaudrait mieux éviter. Mais mieux encore, et comme le recommande l’ONG WECF, il vaut mieux ne pas utiliser de cosmétiques et produits d’hygiène pour bébé de façon systématique. Utilisez les shampoings pour les cheveux, le produit visage sur sa figure et le produit corps pour le bain, le liniment pour nettoyer les fesses et la crème pour le change si le liniment ne suffit pas. Évitez les lingettes, même si elles sont si pratiques, les eaux nettoyantes et les eaux de toilette. N’utilisez pas non plus de produits adultes pour vos chérubins et privilégiez des cosmétiques sans parfum et si possible avec une charte et des tests dermatologiques ou encore, à la composition minime. Et si vous faîtes vos cosmétiques vous-même, respectez bien l’hygiène de fabrication car la contamination bactérienne est sûrement pire que ces composés incriminés ! Attention également aux huiles essentielles, très irritantes et déconseillées en général avant 3 ans...

Et si vous avez mis ces produits sur vos enfants ? Pas de panique. Beaucoup peuvent provoquer des allergies. Il y a quand même de fortes chances qu’ils n’aient rien déclarés ! Et si c’est le cas, votre médecin ou pharmacien a dû vous proposer un traitement et retirer l’usage de ce produit ! Mais si votre enfant va naître, s’il est encore tout jeune ou qu’il a une peau particulièrement fragile, regardez de près ces produits et demandez à votre pharmacien de vous accompagner dans cette démarche. Une vision globale de votre santé, de votre hygiène et de vos habitudes de vie, sa connaissance des aspects chimiques des substances utilisées et celle du marché bébé, sauront vous guider dans une démarche de protection de vos enfants.

Une brochure faite par WECF vous y accompagne. Et si vous souhaitez en savoir plus, retrouvez le rapport complet.

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS